Samedi 01 Août

Christine Métay-Segui, organiste

Après avoir débuté le piano à Fontenay-le-Comte et l’orgue avec le titulaire de l’orgue de Luçon, Abel Gaborit, Christine Métay-Segui poursuit ses études musicales à l’Ecole Nationale de Musique d’Orsay dans les classes de piano et d’orgue. Elle y obtient en 1983 une médaille d’or à l’unanimité dans la classe d’orgue d’André Isoir. Elle se perfectionne ensuite à Angers avec Jean-Louis Gil et auprès de Louis Robilliard dans le cadre de master-class.

Elle est titulaire d’une licence de musicologie délivrée à l’université de Paris Sorbonne en 1988 et de deux premiers prix en harmonie et contrepoint obtenus à l’ENM de Montbéliard dans la classe de Laurent Riou en 1998 et 2000.

Elle apprécie les collaborations musicales avec des choeurs régionaux (Chorale de Trentemoult, Colla Voce, Vocalis, Tempo Voce) et des solistes chanteurs ou instrumentistes. Elle est membre de l’ensemble renaissance En Choeurs Régale.

Matthieu Segui, ténor

Après des études de lettres modernes à la Sorbonne, Matthieu Segui s'installe en Allemagne, à Francfort-sur-le-Main, où il prend des cours de chant auprès de Marina Unruh, puis dans la classe de Yoo-Chang Nah au Conservatoire Hoch. À partir du semestre d'été 2020 il étudie dans la classe de Ruth Ziesak à la Musikhochschule de la Sarre. En mai 2020 il doit faire ses débuts au Papageno Musiktheater de Francfort dans le rôle d'Ottokar (Le Baron tzigane).

Samedi 08 Août

Aurélien FILLION

Musicien éclectique né en 1981, Aurélien Fillion étudie la flûte à bec, l’orgue, la musique de chambre et l’écriture dans les Conservatoires de Douai et de Lille.
Il a été récompensé dans chacune de ces disciplines. Il se perfectionne ensuite une année au CNSMD de Paris dans les classes d’écriture et de contrepoint Renaissance et étudie l’orgue et l’improvisation à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur (classe de Benoit Mernier), obtenant un master didactique avec grande distinction.
Aurélien participe activement à plusieurs stages et master-classes dans chacune de ces spécialités.
C’est en 2000 qu’il va commencer un travail autour de la composition donnant ainsi naissance à un répertoire de musique de chambre, musique soliste ou musique pour orchestre. Il est notamment lauréat du concours de composition pour orgue Aristide Cavaillé-Coll (2011) pour sa pièce « Zooms ».
Aurélien Fillion enseigne dans la région Nord de France et se produit en soliste, auprès d’ensembles divers ou en orchestre en France ou à l’étranger (Belgique, Grand Duché du Luxembourg, Allemagne, Finlande, Danemark, Islande...). Son répertoire s'étend de la musique du Moyen-Age à des pièces de création.

Son premier disque d'orgue soliste, "Visages de l'orgue français", est paru en Mars 2018. Il a été enregistré pour Organroxx sur l'orgue Le Royer/Potvlieghe de Turnhout (Belgique).

Samedi 15 Août

Antoine GIOVANNINI

 

Antoine Giovannini a commencé l'orgue au conservatoire de La Rochelle à 11 ans, puis au conservatoire de Saintes, en orgue et clavecin, avec Cédric Burgelin. Il apprend dès le début l'improvisation et la composition, ce qu'il continue jusqu'à aujourd'hui. Certaines de ses œuvres sont jouées en concert, et même jusque outre-atlantique. Il s'est spécialisé dans l'interprétation de la musique baroque classique-française. Il a de nombreuses fois travaillé chez des facteurs d'orgues, afin de mieux appréhender l'instrument. Actuellement, une de ses composition a trouvé un bon accueil aux Etats-Unis, où elle fut particulièrement appréciée, interprétée par l'organiste Cristiano Rizzotto, à qui il a d'ailleurs dédié une autre de ses œuvres. Il écrit dans le style où toutes ses interprétations l'amènent à étudier.

 

Anne-Sophie GUILLET

Choriste depuis son enfance dans différentes chorales, elle suit une formation de chef de chœur en été 2013 et 2017.

Elle prend des cours de chant à l'école de musique de Fontenay-le-Comte auprès de Marc Augé.

Elle participe régulièrement à des concerts en tant que soliste soprano.


 

Samedi 22 Août

Organiste titulaire des orgues de l’église St Nicolas de Maisons-Laffitte, et organiste titulaire adjoint de la cathédrale Saint Louis de Versailles

 

Jean-Philippe MESNIER étudie le piano sous la direction de Pierre Fourez.

Entre dans les conservatoires de la ville de Paris et obtient un Premier prix d'orgue en supérieur à l'unanimité, puis un Premier prix d'excellence de la Ville de Paris.

A été depuis 1978 professeur d'orgue à l'Ecole Nationale de Musique d'Auxerre.

Il est depuis plus de quarante  ans successeur de Jehan Alain à l'orgue de l'église Saint Nicolas de Maisons-Laffitte, et également depuis quelques années organiste titulaire adjoint de la cathédrale Saint Louis de Versailles.

Sélectionné pour le Grand Prix de Chartres en 1988, il a été demi-finaliste au concours international André Marchal à Biarritz, ainsi qu’au concours international d’interprétation de musique française de Poitiers.      

 

Il a enregistré deux disques aux grandes orgues de Fontenay le Comte en Vendée: le premier est consacré à de la musique baroque française (Grigny, Raison, Dandrieu, Marchand) et le second à de la musique romantique (Liszt,Brahms, Mendelssohn et Bonnet).

 

Les concerts en France l'ont emmené à N.D de Paris, Montpellier, Annecy, La Chaise Dieu, Loches, Versailles, Saint Maximin, La Rochelle, Poitiers, Luçon etc. et à l'étranger Milan ou Zagreb.

 

Passionné de prise de son, il à réalisé pour le label Triton un CD de Jacques Pichard à la cathédrale de Nanterre, un double album Nicolas de Grigny avec Olivier Houette aux grandes-orgues François-Henri Clicquot de la cathédrale Saint Pierre de Poitiers, ainsi que pour le label Château de Versailles spectacles deux disques J-F Dandrieu par l’organiste Jean-Baptiste Robin à la Chapelle Royale du château. A paraître également, pour les amis de l’orgue de la cathédrale de Luçon, un CD de Guillaume Marionneau organiste titulaire du grand-orgue Cavaillé-Coll.

Samedi 29 Août

Emmanuel Hocdé

Emmanuel Hocdé est né en 1970 à Château-Gontier en Mayenne.
Il étudie l´orgue au Conservatoire National de Région de Saint-Maur des Fossés dans la classe de Gaston Litaize où il obtient une médaille d´or en 1990, puis ensuite dans la classe d´Olivier Latry.
Dans la classe de perfectionnement de Louis Robilliard au Conservatoire National de Région de Lyon, il obtient également un Premier Prix.
A l´Université de Paris IV Sorbonne, il s´est vu décerner une licence de musicologie.
Emmanuel Hocdé entre au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris en 1992 dans la classe de Michel Chapuis et d´Olivier Latry où il remporte deux premiers prix, un Premier Prix d´Orgue et un Premier Prix de Basse Continue.
En 2001, il obtient au Conservatoire national Supérieur de Musique de Lyon le Certificat d´Etudes Complémentaires Spécialisées en Improvisation à l´Orgue, (classe de Loïc Mallié).
La même année, il remporte le Prix André Marchal, le Prix du Public et une mention spéciale au Concours International d´orgue de la ville de Biarritz.
Emmanuel Hocdé est organiste de l´église Saint-Eloi à Paris et professeur d´orgue dans plusieurs Ecoles de Musique, notamment Fougères (Ile-et-Vilaine), Château-Gontier (Mayenne) et Aubergenville (Yvelines).
Il enseigne l´orgue et le piano dans le cadre de l´association Pro Organo XII à Paris. En 2002, Emmanuel Hocdé a remporté le Grand Prix d´Interprétation, le Prix du Public et le Prix Jean-Sébastien Bach du Concours International d´Orgue "Grand Prix de Chartres".

Samedi 05 Septembre

DIDIER ROUSSEAU


Didier ROUSSEAU est né le 5 décembre 1959 à Nantes. Dans cette ville, au sein du Conservatoire National de Région, il suit des études de piano auprès de Jacques Bisciglia (1978 - Diplôme de fin d’études) avant de devenir élève de Micheline Lagache pour l’orgue (1980 - 1er prix d’orgue).


Il poursuit ses études d’orgue à Angers auprès de Jean-Louis Gil, l’un des organistes les plus doués de sa génération. Il y découvre la richesse de la musique pour orgue de Max Reger (1981 - 1er prix d’orgue).


Parallèlement, il prolonge ses études d’écriture (harmonie, contrepoint et fugue) avec Christian Villeneuve, merveilleux compositeur aujourd’hui disparu (1982 - 1er prix d’écriture au CNR de Nantes).
Il parachève sa formation dans la classe de Xavier Darasse à Toulouse. Conquis par la richesse des instruments de cette ville, il s’y est installé, et a tenu les claviers de la paroisse du Christ-Roi de 1996 à 2012.
Outre sa passion pour la musique d’orgue, Didier Rousseau découvre le Baratha Natyam, danse sacrée de l’Inde du sud auquel il a pu s’initier à Toulouse pendant cinq années.


Les interprétations de ce musicien perfectionniste et intègre sont toujours l’aboutissement d’un long travail exégétique des partitions. L’épanouissement de son art est le miroir de sa vie intérieure. Chaque exécution de concert est un don, un instant de partage avec son public tout autant qu'un hommage rendu aux musiciens qui l’ont formé.
Ses récitals en France comme soliste et concertiste (Saint Sernin, Cathédrale Saint Etienne, Les Augustins à Toulouse, Montpellier, Narbonne, Alpes d’Huez, Abbatiale de Cunault, Luçon, Mérignac, Lavaur, Cintegabelle…) sont unanimement admirés.


Ses trois dernières participations au festival international « Toulouse Les Orgues »
2004, 2005, 2006 ont été saluées par la presse spécialisée :


- « Autre univers et vraie découverte…avec l’immense récital Max Reger de Didier Rousseau, musicien toulousain, inexplicablement méconnu, interprète grandiose, virtuose poétique et serein » Michel Roubinet - Le Monde de la Musique - Jan 2007.


- « Un Reger roboratif et débroussaillé, où la complexité harmonique est
transcendée par un jeu d’une grande acuité. On souhaiterait entendre Didier ROUSSEAU, organiste discret et même secret, beaucoup plus souvent et en particulier au disque » Pierre Dano - Diapason- déc 200

Pour nous suivre

  • Facebook B&W

© 2018 Association Chamade

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now